Plaidoyer pour l'être multiple : Pseudonyme?

 

"en variant le ton"... Qui ne se souvient de la tirade du Nez dans Cyrano?



 

ROMAIN GARY et  EMILE AJAR sont un seul et même homme, viendrait-il à quiconque l'idée de le nier et de lui en vouloir?
Je dirai qu'ici l'usage du pseudonyme était peut-être une "protection "contre l'opinion qui veut que l'on soit conforme, et l'artiste , en particulier, à l'image que le public s'est forgé de lui.
De même que le grand acteur ne saurait se cantonner à un seul rôle, le peintre doit pouvoir dire, à sa manière changeante, s'il le désire selon son heure, et nous combler de sa multiplicité d' écriture : l'essence de lui, dans tous les cas apparaîtra.
Une écriture ancienne, nouvelle, d'avant-garde, moderne, classique..... seront tout autant une part de lui-même
                ...... DERAIN le classique et le fauve
                ...... HELION abstrait d'abord , puis figuratif
                ...... KANDINSKY, PICASSO, BRAQUE... sont autant d'exemples

La richesse de l'homme (et de la femme , bien sûr) peut être inouïe dans son expression artistique.
Ne la tuons pas .
 

Je plaide pour le droit à chacun de dire ce qu'il a envie de dire , comme il a envie de le dire, indépendamment des modes en cours, mais aussi à exiger que soit respecté celui à qui l'art est destiné.


Pseudo? Pas pseudo?
Cela pourrait être un bon thème de discussion dans nos rencontres d' artistes .....